L'ALDILA Index du Forum
 
 
 
L'ALDILA Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
Maggie de Henry Hobson (2015)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Films Années 2010 -> Horreur et Epouvante
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 13:46:02 (2015)    Sujet du message: Maggie de Henry Hobson (2015) Répondre en citant


Maggie
de Henry Hobson (2015)
avec Arnold Schwarzenegger, Abigail Breslin, Joely Richardson, Aiden Flowers, Carsen Flowers, J. D. Evermore, Raeden Greer.


Une épidémie mondiale a transformé une partie de la population en zombies. La quarantaine et l'élimination progressive des infectés, ainsi que l'incendie des champs où le virus pourrait demeurer, laissent penser que le pire est passé, mais les ravages de l'épidémie sont considérables et les dangers nombreux. Un père, Wade Vogel, récupère à l'hôpital et garde sa fille Maggie, une adolescente infectée, qui se transforme progressivement en zombie.



Ce film n'est pas une réussite totale mais il possède de nombreuses qualités et pas des moindres.
Véritable film de zombie, dans un univers post-apocalyptique crédible et dramatique jusqu'au bout, le métrage nous offre de nombreuses originalités tant sur le fond, que sur la forme.
Sur le principe qu'après de nombreuses années de massacre, le "virus du zombie" soit parfaitement maitrisé, le réalisateur change considérablement la donne et crée un univers différent de la plupart des productions du genre, loin, très loin d'un Word War Z par exemple.
Le monde à terriblement souffert, tant physiquement que moralement durant les épreuves, le changeant à jamais avec un réalisme effrayant où l'être humain semble seul face à l'immensité de l'univers, où rien ne laisse supposer que les lendemains seront meilleurs.
La maladie à tout détruit : humains, nature, animaux, tout semble affecté par les évènements récents.




Le film se concentre entre les rapports d'une fille infectée et de son père qui ne peut se résoudre à accepter la situation. Relation particulière, entre un père tout en retenue, parlant difficilement de ce déchirement qui l'anéantit doucement et de sa progéniture très lucide quand à son sort, qui doit mener un combat presque invisible contre cette maladie qui la ronge lentement.
Ce combat désespéré qui modifie voir détruit les relations entre les êtres chers, évoque n’importe quel malade condamné sans rémission.
Le risque de contamination en plus, ne fait qu'augmenter la pression que ressent la victime vis a vis des êtres aimés, mais aussi vécue par le père, vis à vis du voisinage et des autorités.




Si les zombies sont peut présents à l'écran dans leur phase "ultime", bien que certaines scènes nous rappellent les morts vivants de Romero ou Fulci, c'est certainement l'idée
de voir de jeunes êtres paraissant normaux mais dont le futur est déjà condamné par la dangerosité de leur infection qui apporte une horreur bien plus profonde et douloureuse.
Chaque contaminé présent à l'image, est proche de la famille de Maggie (fille, ami, voisin) , qui derrière leur aspect partage de nombreux souvenirs avec le duo de protagonistes principal.
Un atout qui permet aux réalisateurs de créer une tension très différente dans ce genre de production, quand un affrontement arrive et que dans tout les cas, l'exécuté est une connaissance plus ou moins proche.




Les protagonistes sont emprunts d'une tristesse, d'une mélancolie, presque d'une désillusion à fleur de peau, tant la douleur des épreuves qu'ils ont du et doivent encore
traverser ont bouleversé leur existence. Formidable scène d'une soirée entre adolescents de facture classique mais qui, par la présence de deux "infectés" conscients de leur
proche avenir, trouve un ton particulier et change complètement la vision de cette jeunesse partiellement détruite.
Ici leur métamorphose ne sera pas celle du changement vers le monde adulte, mais la putréfaction de leur chair et l'extinction de leur part d'humanité les entrainant vers une
exécution certaine.




Les acteurs sont vraiment bons et parviennent à apporter une crédibilité terriblement efficace au récit.
Etonnant Arnold Schwarzenegger dans un rôle dramatique, qui parvient à être crédible et provoque en nous de réelles émotions. Un rôle tellement éloigné de sa zone de confort qu'il en devient presque gênant, nous surprenant jusqu'au bout sans jamais céder aux gimmicks et autres mise en avant de sa musculature.
Abigail Breslin dans le rôle titre parvient à nous émouvoir, adolescente en lutte permanente contre cet intrus qui détruit son corps, sa raison et sa cellule familiale.
Une interprétation toute en retenue laissant de temps en temps exploser ses sentiments mêlés de révolte et de soumission. jusqu'au bout elle combattra cette fin inéluctable.




Le métrage ne parvient pas toujours à trouver son équilibre entre film de zombie horrifique et drame humain, mais qui reste parfaitement logique dans son propos.
Véritable drame, aux nombreux sujets liés à la famille, l'adolescence, la famille et la mort, Maggie touche du doigt de nombreux sujets souvent tabous par leur proportion à nous offrir inquiétude voir souffrance.
Une œuvre fragile, profondément humaine, pas toujours maitrisée mais qui au final s'avère bouleversante et réaliste.


Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Ven 7 Aoû - 13:46:02 (2015)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Sam 17 Oct - 16:32:27 (2015)    Sujet du message: Maggie de Henry Hobson (2015) Répondre en citant

J'avais déjà très envie de le voir, et ta critique me donne encore plus envie de le découvrir... j'y allais presque à reculons parce qu'effectivement, sans avoir vu le film, je suis sûre et certaine qu'il doit être violent (mais pas dans le sens où on l'entend habituellement). Et ces derniers temps, je n'avais pas envie d'être bousculée.
Laughing

Mais je vais essayer de le voir très vite ! J'aime bien Abigail Breslin (qui est en plus loin des canons de la mode) qui semble choisir des rôles souvent inattendus.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
ombre


Hors ligne

Inscrit le: 19 Sep 2017
Messages: 2

MessagePosté le: Jeu 21 Sep - 14:34:54 (2017)    Sujet du message: Maggie de Henry Hobson (2015) Répondre en citant

J'ai décidé de voir le film récemment, car en voyant le message, j'avais une envie folle de le regarder enfin, après ces années. 
Franchement, je n'aime pas trop les films zombies surtout quand l'histoire se base sur une épidémie qui fait transformer le monde en zombie, mais j'ai adoré le film. Pourquoi je n'ai jamais voulu le voir avant! J'ai presque râté quelque chose .
Écouteurs intra-auriculaires
Revenir en haut
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 02:45:11 (2018)    Sujet du message: Maggie de Henry Hobson (2015)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Films Années 2010 -> Horreur et Epouvante Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com