L'ALDILA Index du Forum
 
 
 
L'ALDILA Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
Maleficent - Robert Stromberg

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Once Upon a Time -> Présentation
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 05:54:43 (2014)    Sujet du message: Maleficent - Robert Stromberg Répondre en citant

La pré-affiche, plutôt pas mal :



La bande-annonce.
Rien que du vu et du revu.
Et comme je ne sais pas si la vidéo marche, je te mets le lien :



http://www.youtube.com/watch?v=704EXbJ-b5k

Autrement, il y avait une vidéo qui circulait qui donnait un plus grand aperçu de ce que nous réservait le film mais rage ! elle n'est plus disponible. Et comme j'ai été effondrée en voyant la gueule des Fées, j'ai pensé à faire une capture d'écran.
Elles sont épouvantables. Tant qu'on a l'impression de voir un truc même pas terminé... tout aussi épouvantable est la constante filiation avec le Disney - ils ne se cachent plus - ou l'impression de déjà-vu, comme d'habitude.

C'est à pleurer. (D'ailleurs, je précise qu'on nous promettait des robes à tomber à la renverse concernant les fées, je remarque qu'il n'en est rien puisque tout ça est en motion capture !)

Dommage parce qu'à la base, c'est le seul qui m'intéressait un minimum (bon, vraiment un minimum, parce qu'il y a une forêt bien sombre et qu'il y a des trucs qui font très médiévaux et un homme qui se transforme en corbeau...).
Franchement on se croirait dans Shrek :

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Jeu 30 Jan - 05:54:43 (2014)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 12:24:40 (2014)    Sujet du message: Maleficent - Robert Stromberg Répondre en citant

J'ai vu la BA et j'ai pensé à un mix entre le seigneur des Anneaux, Raiponce et Blanche Neige et le Chasseur....je trouve certaines images vraiment très belles, le ton qui parait sombre me plait aussi mais les fées alors là une vrai catastrophe.
De toute façon avec l'estampillage made in Disney à quoi bon espérer autre chose qu'un truc basiquement niais et vu des centaines de fois.
On ne sais jamais mais pour moi le film ne fera pas autre chose que combler une soirée lors de son passage TV

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Ven 31 Jan - 18:21:24 (2014)    Sujet du message: Maleficent - Robert Stromberg Répondre en citant

Vrai que je ne comprends pas trop cet acharnement à vouloir faire le lien entre le film d'animation (qui est l'un des meilleurs Disney, à mon avis) et ce film... comme si ce dernier ne pouvait exister par lui-même.
Il y a de bonnes choses dans ces images mais malheureusement, elles sont toutes oubliées par mon cerveau au profit des moins bonnes.

A voir tout de même, hein. Même si je ne supporte plus la traditionnelle bataille de fin. (Quand tu vois qu'ils veulent refaire Macbeth parce qu'il y a moyen de faire de très chouettes batailles... honnêtement, on se demande ce qui peut bien passer dans leur crâne. J'avoue que ça me fait très peur.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Mar 30 Déc - 20:17:31 (2014)    Sujet du message: Maleficent - Robert Stromberg Répondre en citant

Vu Maleficent et je suis la première étonnée en disant que : ce n'était pas aussi nul que je le croyais.
(Je viens de voir le texte en entier, PARDON, c'est long. Encore.)

Alors autant le dire tout de suite : le film est bourré de défauts.
Ce n'est pas toujours bien filmé (on a parfois l'impression que le réalisateur essaie de nous balancer du found-footage lors des scènes d'action - qui, heureusement, ne sont pas aussi nombreuses que je le craignais -, accompagné d'un abus de ralentis, ce qui donne un côté très fouillis et maladroit), les effets spéciaux sont laids (surcharge habituelle de couleurs vomitives et éclatantes et j'affirme une nouvelle fois que les Fées sont parmi les plus laides que j'ai pu voir), il y a de grosses approximations sur le scénario (je veux bien que Maleficent soit une bonne âme à la base mais en ce cas, pourquoi s'appelle-t-elle "Maléfique" dès le début ?). Evidemment, on peut déceler les emprunts visuels à d'autres films ; même s'il ne faut en rien exagérer puisque l'imagerie d'un Gustave Doré, par exemple, est, ici et là, convoquée.
A force, également, de vouloir humaniser les "méchants", on perd au change. Cette Maleficent n'a clairement pas la classe de son avatar de 1959. Cela donne la sensation que plus personne n'ose assumer la méchanceté et la cruauté (naturelles ou pas) des personnages.
Tout cela aurait été suffisant s'il n'y avait pas quelques petites choses qui rattrapaient le tout.



Déjà, étrangement, Angelina Jolie n'est pas mauvaise du tout. Elle livre une prestation assez sobre et, in fine, en retrait (cf. le passage où Diaval lui apprend que la Reine attend un fils de l'homme qu'elle aimait et qui a abusé d'elle. On sait parfaitement que cette nouvelle est comme un coup de poing dans l'estomac et elle se contente d'un "oh" mi-étonné mi-résigné).
J'ai également trouvé très chouette le personnage d'Aurora, qui dans le dessin animé - puisque le film ne se base que sur ce film... - se révèle un poil agaçante. Mais ici, étrangement, plein de petites choses la rendent plutôt sympathique.
Par contre, c'est un désastre pour les Fées (des Pixies en VO, nuance fortement bienvenue là encore) que l'on essaie de nous vendre comme des personnages sympathiques et amusants alors qu'elles sont clairement des connes incapables de comprendre la "gravité" de la situation (je comprends que certains irréductibles fans de Disney ait estimé qu'on piétinait, encore une fois, un de leur film de chevet). Mais on se demande pourquoi ils ne les ont pas purement et simplement abandonnées, tellement elles ne servent à rien sinon à faire de Maleficent une meilleure marraine / tante / mère.
Idem pour le Prince Philip, certes un archétype mais qui en l'état ne sert pas à grand-chose (à part errer dans la forêt et se situer en possible futur époux de la jeune Princesse). Ce qui est assez étrange dans la mesure où le Prince Philip est, de mémoire, le seul Prince (estampillé Disney, bien sûr) à agir. Tous les autres ne sont rien sans la présence de la Princesse / héroïne, il est le seul à prendre les armes et à aller se battre.

Ce qui est plus que dommage, c'est d'avoir choisi ce réalisateur, et d'avoir choisi une certaine surenchère tant il y avait matière : je parle bien sûr de la fameuse scène où Maleficent et Stefan sont au bord de la rivière ; passage très important tant il est impossible de ne pas y voir une allusion au viol : Maleficent, à cet instant, croit dur comme fer à l'amour de l'homme qui lui offre à boire. Le breuvage est drogué, elle s'endort et il en profite pour lui couper les ailes, mutilation et abus.
C'est une scène très puissante, étrangement : aucune violence réelle, la caméra ne s'attarde jamais sur le corps de Maleficent, c'est un abus sordide d'un homme sur une femme (une fée) qui fait évidemment écho aux premières versions du conte comme Le Soleil, la Lune et Thalie où la Princesse est violée dans son sommeil par le Prince.
Partant de cette idée, Aurora peut être vue comme l'enfant née du viol : sans les ailes de Maleficent, Stefan n'aurait pas eu la main de la Princesse. La relation qui s'instaure par la suite est passionnante à ce niveau. Maleficent n'aime pas Aurora, qui lui fait peur en même temps qu'elle la dégoûte, parce qu'elle est à la fois l'enfant qu'elle n'aura pas de l'homme qu'elle aimait, mais bien pire : elle est la fille qui ne serait pas venue au monde si Maleficent n'avait pas été mutilée.
Il y a de la violence dans leur rapport et je trouve que c'est bien d'avoir remis, consciemment ou non, ce sous-texte qui rapproche aussitôt le film du conte.
Dommage que ce sous-texte soit abandonné par la suite !!! Surtout que la réaction du personnage au réveil est très bien jouée par Jolie. L'idée qu'une rage glaciale l'habite ensuite est encore une très forte idée.

Certaines scènes sont belles, Maleficient qui s'assoit sur le trône dans les ruines, par exemple.
Le twist final, celui du baiser, est très intéressant ; oui, l'amour sincère ne vient pas que du Prince Charmant, l'amour a différentes formes : celui d'une mère, d'une tante, d'une marraine, d'un frère, d'une sœur, d'un ami, etc. Certains diront que cette idée est conservatrice puisque Maleficent "guérit" en aimant l'enfant qui n'est pas d'elle, ou l'enfant du viol, mais j'ai vu les choses autrement : elle aime une enfant innocente, qui vient vers elle sans peur et sans la juger (un peu ce qu'elle était au même âge) et à qui, in fine, elle fait, consciemment ou non, partager son sort (comprendre l'idée du cercle vicieux).

Bien apprécié également qu'ils parlent du baptême d'Aurora, à mettre en relation avec le Petit Peuple / paganisme et l'arrivée de la chrétienté. L'idée qu'à la fin, Aurora devienne "Reine de la Forêt" plutôt que celle du château (qui peut symboliser la société) est très intéressante.

Je n'ai pas vu non plus, cela dit, la misandrie latente du film. C'est, certes, une histoire féminine mais les hommes n'ont pas forcément le plus mauvais rôle. Le Roi est fou et dégueulasse, les hommes cherchent à envahir (et moderniser) la lande et les lieux inhabités par l'homme, le Prince est fadasse ; seul Diaval échappe à ce constat mais est-il considéré comme tel étant donné qu'il est une sorte de thérianthrope ? Mais c'est oublier les femmes : une Reine qui ne sert qu'à mettre un enfant au monde et qui est aussi fade que le jeune Prince, et des Fées stupides et incompétentes.
J'ai également apprécié le personnage de Diaval et sa relation avec Maleficent. Une relation qui ne commence pas sur les bases de l'amitié (elle le sauve et il se met à son service) alors que, peut-être, si. Piégé, Diaval perd l'usage de ses ailes. Une relation d'amitié qui est un des points forts du film puisqu'ils sont tous les deux à égalité. Diaval lui dit certaines vérités, par exemple, qu'elle ne conteste pas.

Mais c'est vraiment cette histoire de viol qui, même s'il est étrange de le dire, donne à Maleficent ce sous-texte très fort qui avait été adouci aussi bien par les Grimm que par Perrault. Par là, on peut voir, comme certains spécialistes du conte le font, une métaphore de la sexualité dans la malédiction lancée sur la Princesse lorsqu'elle se pique le doigt sur le fuseau (à une épine dans Le Soleil, la Lune et Thalie). Oui, la première fois se fait aussi dans le sang. Et mille fois oui, les contes ne sont pas que pour les enfants ; ils explorent les recoins les plus sombres de notre monde intérieur.

Dommage, donc, que le réalisateur et compagnie se soient plus intéressés à la forme qu'au fond.
Parce que le fond avait réellement quelque chose de passionnant, beaucoup de passages réussissent à montrer la solitude de Maleficent (son manque d'enthousiasme lui donne une petite touche funèbre), le retour de ses ailes (l'idée que l'héroïne a retrouvé sa force et sa confiance, dommage vraiment qu'ils n'aient pas eu l'envie de creuser plus le sujet) et les détails, ici et là, de nature, de feuillage et de branches.
Alors c'est dommage, vraiment dommage, que l'on essaie de "passer à autre chose", d'adoucir le personnage quand elle a clairement de très bonnes raisons d'être en colère, que le tout soit noyé sous des effets spéciaux moches et clinquants. Comme si personne n'assumait réellement ce sous-texte. On se retrouve avec un film hybride qui aurait pu être un très très bon film.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 17:41:35 (2018)    Sujet du message: Maleficent - Robert Stromberg

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Once Upon a Time -> Présentation Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com