L'ALDILA Index du Forum
 
 
 
L'ALDILA Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Zone Bis : made in Italy -> Films
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Lun 17 Juin - 12:39:46 (2013)    Sujet du message: La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979) Répondre en citant



La Nuit Fantastique des Morts-Vivants
(Le notti erotiche deimorti viventi/ erotic nights of the living dead)

de Joe D'Amato (1979)
avec Laura Gemser, George Eastman, Mark Shanon, Dirce Funari, Lucia Ramirez


Un promoteur immobilier se rend en bateau avec sa petite amie sur une île isolée où il compte développer un complexe immobilier.
Sur place, ils sont mis en garde par une jeune femme et un vieil homme des dangers du lieu. Bientôt, les morts de l'endroit se réveillent et les attaquent.




Ce film réalisé par Joe d'Amato (Antropophagous, Blue Holocaust) est avant tout un film érotique malgré une histoire horrifique avec des morts-vivants.
D'ailleurs il existe au moins deux versions de ce métrage, celle dite "soft" contenant de nombreuses scènes érotiques et une "uncut ou hardcore" selon les pays plus longue de près de vingt minutes qui elle contient des scènes pornographiques.
Joe d'Amato avait d'ailleurs déjà donné dans le mélange de ses deux genres préférés (il a réalisé de nombreux films d'horreurs, érotiques et pornographiques) dans son célèbre Porno Holocaust au titre plutôt évocateur.
Le film du coup a été diffusé avec de nombreux titres (la Nuit érotique des morts-vivants,La nuit fantastique des morts-vivants, Erotic Night of the Living Dead, Sexy Nights of the Living Dead) selon la version distribuée.




Avec son histoire de promoteur voulant s'imposer sur une île qui s’avérera infesté de zombies, Joe d'amato nous livre un film complètement bancal.
La première patrie (une bonne heure !!!!) est un enchaînement inutile et terriblement ennuyeux de scènes érotiques (ou pornos selon la version) pour nous présenter les trois différents protagonistes de son métrage.
Il est terrible de constater que pour ce qui aurait put être une entrée en matière classique, ici on se retrouve face à trois personnages à la libido développée et qui ne sont guère intéressant tant leurs autres facettes de leur personnalité sont inexistantes.
Le film démarre dans un asile où deux de nos "aventuriers" sont internés, ce qui nous vaudra la première scène érotique du film, et on réalise que l'histoire que nous allons visionner est un long flash-back expliquant les raisons de leur internement.
Du coup dès le départ nous savons que deux des trois protagonistes survivront à l'attaque des morts-vivants ce qui est assez fâcheux pour le suspens...




Ici tout est prétexte à la fornication, digne d'un vulgaire porno tant la plupart de ses moments n'ont aucune ou si peu d'influence sur le récit.
Le promoteur qui après une fine partie de jambe en l'air avec deux prostituées, les voient s'enfuir de sa chambre d’hôtel quand il leur demande des renseignements sur l’île qu'il vient d'acquérir.
Il les poursuit dans le couloir en hurlant "revenez les putes, vous oubliez votre argent", ce qui à pour résultat d'attirer dans son lit la voisine de palier, une des protagonistes principales du film.
Tout simplement consternant.
Même une fois l'histoire déplacée sur la fameuse île, nos trois héros continuent avec le même entrain à s'envoyer en l'air et ce malgré la présence des morts-vivants. Une scène incroyable de bêtise où le capitaine du bateau (Georges Eastman) qui échappe de peu aux assauts des zombies, se réfugie sur la plage pour copuler avec la belle Laura Gemser. Et le film de continuer d'enfiler les scènes érotiques allant même contre toute logique.
Mais la principale déception du film est que ces scènes ne concernent que les humains, les zombies eux se contentent de tueur difficilement les survivants.




Quand enfin les morts-vivants décident de passer à l'action, le film s'enlise définitivement dans le navet total.
On pense évidemment à L'Enfer des Zombies de Fulci, mais aussi à la série des Templiers morts-vivants d'Amando de Ossorio en découvrant le comportement et l'aspect des zombies vivant dans l’île.
Mais le vrai problème est que Joe D'Amato ne fais qu'essayer d'imiter ces prédécesseur sans en avoir le même talent (un peu comme le coup que nous avait fait son collègue Umberto Lenzi sur son mauvais Cannibal ferox, sous copie du Cannibal Holocaust de Deodato).
Ici le réveil de ses morts-vivants et l'extraction de leurs tombes est un véritable plagiat au film de Fulci mais le pire est que notre réalisateur si peu inspiré ne respecte même pas cette logique. Au fil de l'intrigue ses zombies surgissent de partout, sous n'importe quoi de plage ou de terre, même un plus téméraire qui bondit d'un arbre ! Du grand n'importe quoi !
De plus ils marchent très lentement mais bénéficiant d'un look proche de celui des fameux templiers, avec des visages à peinent maquillés, ils n'inspirent jamais la crainte et encore moins la terreur.





Le plus terrible dans ce métrage terriblement long et ennuyeux, est que son scénario ne tient jamais la route.
Aucune logique dans les scènes qu'il nous expose, tant sur les motivations des personnages et les évènements qu'ils endurent.
On nous parle d'un chat qui commanderait le réveil des morts (une première pour moi), qui en réalité serait Laura Gemser qui se métamorphoserait (ce que l'on croit deviner), unique habitante de l’île avec un vieil homme dont la présence n'est guère justifiée.
Le plus curieux est que pour se débarrasser des morts-vivants il suffit de posséder une amulette, petite statuette représentant un chat, objet très efficace quand il est brandit par Georges Eastman mais inutile pour un pauvre pécher du continent.
D'ailleurs que viennent faire ces zombies (deux !!!) sur le continent alors qu'ils sont les défenseurs de l’île ?
On frôle souvent le grand n'importe quoi dans ce métrage, nous donnant l'impression que cette histoire de zombies n'est prétexte pour attirer les amateurs d'horreur vers ce qui est finalement qu'un vulgaire film érotique (voir porno selon les versions !).




Les acteurs sont complètement en roue libre tant le scénario et leurs dialogues sont catastrophiques.
Laura Gemser (la série des Black Emanuelle made in Italy dont le plutôt réussi et horrifique "Emanuelle et les derniers cannibales") et George Eastman (Antropophagous), fidèles du réalisateur transalpins font ce qu'ils peuvent entre deux scènes érotiques mais en vain, avec une telle histoire il est tout simplement impossible d'être crédibles ne serais-ce qu'un instant.
Les autres acteurs sont tout simplement mauvais pour ne pas en dire plus et pas aider par les plans réalisés par le metteur en scène peu inspiré.




Pas grand chose à sauver de ce film, une scène avec l'apparition des zombie dans un vieil hangar à bateaux, leur première résurrection dans le cimetière, une autre avec la tête d'un morts-vivant décapité qui s'accroche au pantalon d'un rescapé et une scène de castration buccale pour le moins inattendue et pas franchement compréhensible.
La musique très typées horreur italienne années 80 ne parvient que trop rarement à instaurer une ambiance et les effets spéciaux franchement très moches et très mal réalisés viennent un plus enfoncer le métrage dans la nullité.




Au final cette nuit fantastico-érotique des morts vivants est un très mauvais film érotique (voir pornographique), dont les scènes d'horreur n'est qu'un vague prétexte pour attirer un public peu avertit et qui ne fait que s'inspirer sans aucun talents de certains films de l'époque nettement mieux réussis.
Joe D'Amato malgré sont Blue Holocaust particulièrement dérangeant et son sympathiquement nanardesque Antropophagous, ne parvient jamais ici à intéresser son audience, tant son film, aussi bien l'aspect érotique qu'horrifique, est un ratage complet.
Lent, ennuyeux, mal écrit, mal interprété, mal filmé et terriblement long son film est un navet terriblement difficile à regarder malgré son statut d'oeuvre culte.










Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 17 Juin - 12:39:46 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Lun 24 Juin - 23:20:09 (2013)    Sujet du message: La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979) Répondre en citant

Je ne connaissais que de nom mais il est sûr et certain que je ne perdrais pas mon temps à le regarder ! Bon, c'est vrai que Laura Gemser est belle mais ce n'est peut-être pas ce que l'on attend d'un film de zombie et je ne savais même pas que le film avait atteint un statut culte...
Vu ta critique, je me dis que c'est effrayant et que pour une fois, ça ne se justifie pas.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Mar 25 Juin - 11:06:33 (2013)    Sujet du message: La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979) Répondre en citant

Tu as bien raison de ne pas t'attarder sur ce film.
Si au moins il y avait un second degrés ou un côté nanar amusant, mais en l'état c'st juste un très mauvais film qui peut arracher ici où là un sourire.
Une belle déception pour moi qui attendais de pouvoir le découvrir depuis les années 80

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Jeu 27 Juin - 23:34:25 (2013)    Sujet du message: La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979) Répondre en citant

Ah oui quand même... une longue attente, dis-donc. J'ai eu un peu la même "aventure" avec le film que j'ai regardé ce soir, j'en parle dans le topic approprié (même si je n'en attendais pas trop).
(Ah oui, si ça avait été nanardesque, j'aurais regardé avec plaisir !)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Ven 28 Juin - 12:44:25 (2013)    Sujet du message: La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979) Répondre en citant

Remarque peut-être que ma déception est liée à cette longue attente avant d'avoir pu enfin le voir.
Vu le nombres de scènes nazes et les dialogues complètement pourris, certains le trouveront très "nanardesque"
En tout cas me garderais bien de la recommandé à qui que ce soit Mr. Green

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 18:50:25 (2018)    Sujet du message: La Nuit Fantastique des Morts-Vivants (1979)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Zone Bis : made in Italy -> Films Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com