L'ALDILA Index du Forum
 
 
 
L'ALDILA Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion



  
Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey)

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Films Années 2010 -> Fantastique, Etrange et Science-Fiction
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Lun 13 Mai - 15:27:04 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant



Le Hobbit : Un voyage inattendu
(The Hobbit : An Unexpected Journey)


de Peter Jackson (2012)

avec Martin Freeman, Ian McKellen, Richard Armitage, Andy Serkis, Graham McTavish, Ken Stott, Dean O'Gorman, Aidan Turner, Mark Hadlow, JedBrophy, Adam Brown, John Callen, Peter Hambleton, William Kircher, James Nesbitt, Stephen Hunter, Bret McKenzie, Mikael Persbrandt, Sylvester McCoy.




Le Hobbit est l'histoire de Bilbon Sacquet, oncle de Frodon qui se déroule 60 ans avant la trilogie du seigneur de l'Anneau.
C'est un hobbit comme les autres, évitant le danger, l'action, l'aventure ainsi que les autres races que les hobbits. Il apprécie le plaisir simple de se sentir bien au chaud dans sa demeure.
Mais un soir, treize nains font leur entrée chez lui, accompagnés de Gandalf le Gris le magicien. Ce dernier lui propose de les suivre pour un long et dangereux voyage vers le Mont Solitaire, où se trouve un trésor gardé par un dragon. Bien que Bilbon se désintéresse dans un premier temps de ce voyage, les nains et Gandalf finissent par réussir à le convaincre de les accompagner. Lors de leur périlleux voyage, ils rencontrent de nombreuses difficultés, et participent à la Bataille des Cinq Armées.
Par accident, Bilbon croise la route de la créature nommée Gollum et s'empare de son trésor, un anneau magique qui permet de devenir invisible.




Ce Bilbon là aura connu de nombreuses péripéties avant de parvenir jusqu'à nous sous forme de film.
Dès 1995, Peter Jackson et son épouse Frances Walsh voulaient adapter Le Hobbit au cinéma avec la New Line. Mais à l’époque, les droits d’adaptation appartenaient à United Artists, ce qui empêcha le projet de voir le jour. Ils commencèrent donc par Le Seigneur des anneaux, espérant obtenir les droits en cas de succès, qui fut largement au rendez-vous.
Une décennie plus tard, l’adaptation de Bilbon est lancée après le règlement de sombres histoires de recettes de merchandising insuffisantes dans l'escarcelle de Peter Jackson réglé in extremis par la New Line (ce qui faillit couter sa place de réalisateur à Jackson), du désistement avant le début du film du réalisateur envisagé Guillermo del Toro et Peter Jackson ayant souffert d’un ulcère perforé, qui a nécessité une opération et le repport de la date de tournage.
Durant le tournage il fut décidé que ces aventures de Bilbon ne seraient pas racontées en deux films comme prévu à l'origine mais trois comme ce fut le cas pour le Seigneur des Anneaux...
Une gestation pour le moins compliquée et douloureuse pour ce projet finalement mené à terme.




La quasi-totalité de l'équipe de la trilogie originelle participe au film, avec entre autres les co-scénaristes Fran Walsh et Philippa Boyens, les illustrateurs John Howe et Alan Lee, le directeur de la photographie Andrew Lesnie, le compositeur Howard Shore et bien entendu le réalisateur Peter Jackson, ce qui donne immédiatement un lien visuel et musical avec les trois premiers films de l'oeuvre de Tolkien.
On retrouve d'ailleurs dans ce voyage innatendu certains acteurs reprennant leur rôle de la trilogie du Seigneur des Anneaux comme Ian McKellen (Gandalf), Cate Blanchett (Galadriel), Hugo Weaving (Elrond), Andy Serkis (Gollum), Christopher Lee (Saroumane), Ian Holm (Bilbon Sacquet âgé) ou encore Elijah Wood (Frodon).
Tous les éléments semblent présents afin de rééditer le succès tant artistique que public de cette nouvelle trilogie.




Dès le début du film on se retrouve dans l'univers de Tolkien vu par le prisme de Jackson : personnages, décors, musique, tout est là comme si rien n'avait changé depuis le fin du retour du Roi.
Un Hobbit et 13 nains chapeautés par Gandalf pour de nouvelles aventures en Terre du Milieu, l'idée est attrayante, plaçant en nous le fol espoir de revivre de nouvelles aventures épiques et magiques dans cet univers si puissant et merveilleux.
Dans de somptueux paysages de Nouvelle-Zélande, mêlés à d'autres plus synthétiques, nos courageux amis de petites tailles s'en vont affronter le terrifiant dragon Smaug afin de récupérer le royaume des Nains et les montagnes d'or qui si trouve.
Au fil du récit nous retrouvons un bestiaire déjà vu dans les aventures antérieures comme les Orques, Elfes, Trolls, Goblins ou Gollum qui donneront du fil
à retordre à la joyeuse compagnie.
Un film d'aventure plutôt réussit qui alterne séquences contemplatives et scènes de pure action très réussies du point de vue technique et esthétique, Peter Jackson maîtrisant parfaitement son sujet.
Mais pourtant le film reste une déception à mes yeux.




En premier lieu la longueur du métrage qui frôle les trois heures avec des scènes de bavardages interminables après un démarrage d'une lenteur nous plongeant presque dans l'ennui agrémenté de chansons lors de l'arrivée des nains. Deux chansons en 35 mns de film, on a failli sombrer dans le côté obscur du monde de Disney !
On se demande d'ailleurs comment l'équipe de Peter Jackson va réussir à nous offrir 3 films de plus de 2h30 chacun tirés d'un livre aussi petit dont il s'inspire.
Si pour sa première trilogie, le réalisateur et les scénaristes avaient du couper certains passages, ici apparemment ils ont choisis d'étirer au maximum le récit afin de tenir la longueur.
Cela se ressent indéniablement sur de premier volet.




De plus on a terriblement l'impression de voir une redite du "Seigneur des Anneaux", tant par l'exposition des enjeux (un groupe partant dans une quête et menacé par des créatures féroces) d'un manichéisme pesant, alternant scènes calmes (voir plates) aux scènes d'actions (réussies mais peux novatrices)
Même la scène avec le Gollum et la découverte de l'anneau ne parvient pas complètement à nous satisfaire tant elle est courte et manque d'intensité.
De plus ici, les surprises sont peu nombreuses.
Certains passages semblent débouler sans raison apparente, ni cohérence narrative avec l'aventure ( le combat des montagnes par exemple) et d'autres se finir de curieuse façon, de manière illogique dans le récit (le sauvetage de la compagnie par les aigles).
En premier lieu les "héros" nous sont tous présentés dès l'introduction du film, enlevant l'effet de rebondissement comme c'était le cas dans la trilogie originelle et l'identification avec ces personnages ne se fait vraiment jamais (Bilbon semble bien seul et quasiment hors contexte tant il ne se fond pas dans la "compagnie" des nains). Si Frodon tissait d'étroits liens d'amitié profonde avec ses différents comparses, Bilbon lui n'y parvient jamais.
Pas de figure emblématique, marquante, charismatique comme Aragorn dans ce premier volet, absence se faisant cruellement se ressentir tout au
long de cette première aventure.




Les différents lieux traversés nous sont connus, parfois parfaitement utilisés mais par instants totalement sous exploités voir mal filmés (les grottes où se terre Gollum, les mines de la Moria, etc..), les ennemis, bien que certains vraiment réussis comme le chef orques Azog, ne sont pas vraiment à la hauteur de nos attentes. Le dragon Smaug a peine entrevu, les Trolls devenus presque sympathiques ou les Gobelins avec leur roi nous rappelant Jabba le Hutt, ne parviennent jamais à être vraiment inquiétant.
Mais le plus terrible est finalement à première vue l'enjeux de cette histoire (je n'ai lu aucun livre de Tolkien) : si le Seigneur des Anneaux nous offrait une histoire trépidante, où le danger était présent à chaque instant, nous donnant de nombreux rebondissement avec un enjeu énorme pour ces héros (sauver le monde de l'emprise de Sauron), le Hobbit lui nous donne cette fâcheuse sensation qu'il ne s'agit que pour une bande de nains de reconquérir leur royaume emplis d'or, affrontant des ennemis bien ternes (Smaug ne pouvant égaler la malfaisance de Sauron) dans une histoire un peu trop simple au premier abord.
Peut-être que les deux autres volets viendront relever l'ampleur de la tâche et nous offriront de grands moments de bravoure, mais en l'état de Voyage inattendu manque cruellement de grandeur et d'intensité.




Ce Hobbit est au final un bon film d'aventure qui pourra plaire par ses qualités techniques et visuelles, mais qui souffre énormément de la comparaison avec la trilogie du Seigneur des Anneaux, et ce à presque tous les niveaux.
Tout simplement parce que le roman du Hobbit est moins audacieux et épique que celui du seigneur des Anneaux ?




Dernière édition par Xoan le Lun 24 Juin - 11:41:49 (2013); édité 1 fois
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Publicité






MessagePosté le: Lun 13 Mai - 15:27:04 (2013)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Mar 14 Mai - 15:53:50 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant

Finalement, ça m'a l'air d'une adaptation fidèle puisque le film a l'air aussi bavard que le bouquin !
Bouquin que je n'ai jamais réussi à terminer (l'écriture de Tolkien y étant pour beaucoup). L'avantage de Bilbo (en livre) est que ses aventures sont censées être plus "drôles" que celles du Seigneur des Anneaux. Normalement, et je dis bien "normalement", l'adaptation aurait dû être plus enelvée. (Mais en vrai, c'est un livre plat comme pas permis.)
Et puis ça chante... mais ça chantait déjà pas mal dans le SDA.
C'est un peu comme un complément, finalement (parce que c'est vrai qu'à ce moment-là, ils auraient dû commencer par filmer les aventures de Bilbo).

Tu savais que Mervyn Peake n'avait pas du tout aimé Bilbo ? (Je crois qu'il n'était pas non plus très fanatique du SDA.)
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 12:44:57 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant

Le film est clairement parsemé de scènes humoristiques (le repas des Trolls, le sorcier avec ses lapins de traîneaux,etc...) mais à mes yeux assez puérils en fait.
On m'a dit que le livre était destiné aux enfants (du coup le côté plus "léger" mêlé à des moments plus sombres s'explique) mais c'est l'histoire elle même qui m'intéresse moins en fait.
L'impression que Jackson et toute son équipe l'on fait sans crainte, ni passion comme s'ils étaient déjà en terrain conquis suite au carton mondial de la trilogie précédente.
J'attends le prochain volet sans aucun empressement, un signe qui ne trompe pas...


Fuchsia Groan a écrit:


Tu savais que Mervyn Peake n'avait pas du tout aimé Bilbo ? (Je crois qu'il n'était pas non plus très fanatique du SDA.)


Non mais je n'en suis que peu surpris...
Ils étaient ensemble dans une sorte de "compagnie d'écrivains" non ?

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Mer 15 Mai - 16:18:41 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant

Oui, il est plus à destination des enfants... ce que je trouve absurde et c'est pour cela que malgré mon immense affection pour Peake, je ne suis pas tout à fait d'accord avec lui quand il disait que Tolkien écrivait pour les enfants quand lui écrivait pour les adultes. Bien sûr, on n'écrit pas de la même façon selon que l'on s'adresse à des enfants ou des adultes (enfin, je pense) mais je reste persuadée que quand le livre est bon, il peut être lu par absolument tout le monde.
Et ce que tu écris là, c'est malheureusement exactement ce que je craignais :

Xoan a écrit:
L'impression que Jackson et toute son équipe l'on fait sans crainte, ni passion comme s'ils étaient déjà en terrain conquis suite au carton mondial de la trilogie précédente.



Xoan a écrit:
Ils étaient ensemble dans une sorte de "compagnie d'écrivains" non ?

En fait, ils étaient amis en même temps que rivaux.
On les classe (ce que je trouve un peu absurde ; je n'aime pas cette idée de rangements) dans ce que l'on appelle la Mythopoeïa :
http://en.wikipedia.org/wiki/Mythopoeia

Cependant, il y avait effectivement une espèce de "compagnie d'écrivains", les "Inklings" (issu de l'université d'Oxford) et si Tolkien et CS Lewis (l'auteur de Narnia, précision au cas où) en faisaient partie, ce n'était pas le cas de Peake.
Voilà.
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Jeu 16 Mai - 13:09:48 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant

Fuchsia Groan a écrit:


Cependant, il y avait effectivement une espèce de "compagnie d'écrivains", les "Inklings" (issu de l'université d'Oxford) et si Tolkien et CS Lewis (l'auteur de Narnia, précision au cas où) en faisaient partie, ce n'était pas le cas de Peake.
Voilà.


Ah voilà, tu m'en avais parlé lors d'une de nos discutions nocturnes. Okay


Fuchsia Groan a écrit:

Et ce que tu écris là, c'est malheureusement exactement ce que je craignais :

Xoan a écrit:
L'impression que Jackson et toute son équipe l'on fait sans crainte, ni passion comme s'ils étaient déjà en terrain conquis suite au carton mondial de la trilogie précédente.



c'est vraiment l'impression que j'ai eu en regardant les bonus de l'édition dvd...

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Fuchsia
Amanite Phalloïde

Hors ligne

Inscrit le: 02 Avr 2009
Messages: 1 401
Localisation: Dans le Grenier.

MessagePosté le: Lun 20 Mai - 04:23:45 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant

M'en fiche, je les regarderais pas. 
Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Xoan
The Spanish Inquisitor

Hors ligne

Inscrit le: 16 Mar 2009
Messages: 1 761
Localisation: Eyes of the Insane

MessagePosté le: Mar 21 Mai - 15:30:15 (2013)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey) Répondre en citant

Mr. Green

Revenir en haut
Visiter le site web du posteur
Contenu Sponsorisé






MessagePosté le: Aujourd’hui à 16:21:32 (2018)    Sujet du message: Le Hobbit : Un voyage inattendu (The Hobbit : An Unexpected Journey)

Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    L'ALDILA Index du Forum -> Films Années 2010 -> Fantastique, Etrange et Science-Fiction Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | Panneau d’administration | creer un forum gratuit | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com